Kubilai Khan investigations
ShoshO - 2016
toute chose est un parlement de lignes


“Car quelque soit l’endroit où l’on va on peut toujours aller plus loin“
Tim Ingold, anthropologue britannique

"Every life is a form of life and every form refers to life "
Roberto Esposito


Dans ce grand nombre de choses qui ne passe que « par corps » se dessine un espace d’interpénétration qui atténue l’idée de séparation et ouvre des passages. Suivant cette optique, je voudrais associer Musique & Danse comme un double corps pour profiter des qualités expressives propres à chacun de ces médiums. Sur ce plan s’ouvrent des agencements, des montages et des raccords entre ces éléments de langage et dispose un corps dans ses variables facultés. Corps et structures polyphoniques qui esquissent un questionnement ouvert sur notre éthique environnementale comme trame : quand nos souffles s’emmêlent et se mêlent à l’atmosphère. Cette perspective facilite des terrains d’écoutes différenciées, des glissements de places et des franchissements de seuils. Elle sonde les différents environnements humains et non humains, les champs de la pensée et de l’action, les phénomènes d’ondes, de voix, de spectralité, ce qui partage et distingue le visible et l’invisible, l’audible et l’enfoui. ShoshO fabrique d’infinies boucles de co-détermination, co-suscitation entre le lieu, le temps et les publics. Ce lieu ne nécessite pas les caractéristiques et éléments techniques d’une scène conventionnelle.
Et si l'on suivait l’enchevêtrement de lignes ; peut être alors un buissonnement, où s’offre des sentiers moins prédictibles...



Crédit photo : Michel Photos

 
Calendrier
1/12/2017 ShoshO, Festival Quatre Chemins, Haïti
21/12/2017 ShoshO, Le Colombier, Bagnolet