Kubilai Khan investigations
Trôna - Création en cours


« Ma vie passa - fusil chargé » Emily Dickinson


Sara Tan (danseuse singapourienne) prête ses traits à TRONA qui devient le prénom d’une colère qui cherche sa puissance. Qui s’y frotte, s’y pique; comme faire face à des plantes urticantes.

TRONA se colle et décolle comme un papier peint mais vrombit comme celles qui grandissent trop vite. Une présence aux quatre cents coups biberonnée aux mille références gobées sur internet comme complice numérique pour distiller toutes sortes de turbulences.
De cette hypersphère, la danseuse mâche et découpe un ruban de rituels adolescents où s’enflamment de nouvelles matières langagières. Prise dans un mouvement cyclonique, en transformation incessante comme l’eau sur le feu, elle contredit plus qu’elle ne suit l’évolution des rapports de désir et de cruauté qui nous mènent au monde.

Habileté et plasticité pour malmener ce que disent trop clairement nos apparences, et nous éloigner provisoirement de certaines assignations. TRONA décalque des images d’une jeunesse qui ne tient pas en place, qui court de métamorphose en métamorphose, se tord, se dresse, gronde et maquille ses états pour confondre ses résignations, ses renoncements. Chargeur / adaptateur pour s’ouvrir des voies là où l’air se fait rare.

TRONA s’approche et accroche au corps des intensités où se relient des paysages accidentés qui enregistrent l’état des contraintes accumulées dans les plaques sociales. Soulèvement d’un seul corps qui ne peut et ne veut se ranger. Il se prête à toute sorte de formes; un temps comme un totem, un temps comme une caverne sonore, un temps comme un ancêtre qui tient 8 dragons disposés dans sa bouche prête à balancer la poudre.

Corps habité et traversé de part en part, il s’extrait dans une proximité forte et se relance associé avec deux « sound designer » qui gravent en direct et déplacent l’incandescente énergie sur leurs machines et micros pour répercuter cette onde en d’autres volumes, d’autres types de lectures. PLAY >>>


Frank Micheletti
14 novembre 2017

DISTRIBUTION
Conception : Frank Micheletti
Danseuse : Sara Tan
Sound designers : Marine Colard et Frank Micheletti
Création lumière : Ivan Mathis

PRODUCTION
Kubilai Khan investigations


CO-PRODUCTION
Théâtre Liberté scène nationale de Toulon

Benoit Chapon
 
Calendrier
27/2/2019 Trôna, DansFabrik, Brest à la Carène
26/1/2019 Trôna, Théâtre le Comoedia, Aubagne
25/1/2019 Trôna, Le Liberté scène nationale de Toulon
24/1/2019 Trôna, Le Liberté scène nationale de Toulon
23/1/2019 Trôna, PREMIERE, Le Liberté scène nationale de Toulon
22/6/2018 Trôna, Liberté ville, Place du Globe, Toulon