Kubilai Khan investigations
CONSTELLATIONS 1 - 5/6 octobre 2007
En résidence à l'Arsenal de Metz

Danses, Musiques, Installations, Performances, Ciné-concert qui se jouent des fuseaux horaires; nous irons de Tokyo à Maputo, des territoires électroniques aux gravitations corporelles. Constellations 1 glisse dans les volumes de l’Arsenal plusieurs sens, déclencheurs d’expériences singulières, de réalités mouvantes. Hors format qui invente sa topographie et concilie l’esprit des lieux et corps en mouvements, trajets matériels et trajets métaphoriques, mobilités rapides et douces, aussi loin que va l’imagination. Superpositions des langages qui assurent le transfert des univers intérieurs vers un monde extérieur, ouvert et complexe. Résider dans un lieu, c’est bien sûr l’investir, y poser ses bagages, y déposer un peu de son passé, de son identité. Mais c’est aussi s’en imprégner, faire des rencontres, tisser des liens avec ceux qui y résident déjà : construire sur un terreau nouveau. Constellations 1 sera donc faite de ce que Kubilai Khan Investigations est, mais également de ce qu’elle entend réaliser lors de cette résidence à l’Arsenal de Metz.


Présentés à 19h et en continu toute la soirée, Horizons d’attentes, Murs-Monde, Rien n’est joué donneront le ton de cette démarche. Performances constellées, installations, vidéos, ces inédits, concoctés par Kubilai Khan Investigations et les artistes de la scènes locale (compagnie Mille Failles, compagnie Ormone, Gilles Sornette, David Verlet, Le Kit Corporation…), se déploieront dans des espaces métamorphosés, dans les intervalles, les entre-deux.
Week-end d’ouverture…
Performance dansée dans le magasin Ikea- Metz : vendredi 28 septembre, 18h / Coupures : Mercredi 3 octobre à 14h, et jeudi 4 octobre à 10h
Vendredi 5 octobre
Sorrow Love Song - danse, création 2004 : 20h30 Grande Salle / Timbila Muzimba (Mozambique)- concert : 22h Salle de l’Esplanade
Samedi 6 octobre
Takumi Fukushima & Rui Owada - concert : 20h Salle de l’Esplanade
Mondes, Monde - danse, création 2006 : 21h Grande Salle
Audiopixel - concert : 22h Hall de l’Esplanade
Timbila Muzimba (Mozambique) - concert : 23h Salle de l’Esplanade
Onna To Otoko - ciné-Concert en Paradis : 23h Grande Salle. Onibaba (1964) de Kaneto Shindo, chef d’œuvre japonais du 7e art, évoque une atmosphère dans laquelle femme et homme sont comme la «tour des vents» d’un conte de sauvagerie et de désir. Un film porté par la poésie et le lyrisme des images, âpre et tendu parfois soyeux, qui se joue en Paradis.