Kubilai Khan investigations
S.O.Y - création 1999
85 représentations
Tournée : France - Allemagne - Slovénie - Finlande - Islande - Espagne - Suisse - Norvège- République Tchèque - Italie - Espagne - Ethiopie - Burundi - Tanzanie - Namibie - Madagascar - La Réunion - Mozambique - Afrique du Sud - Ile Maurice - Suède - Bulgarie

Jeter c'est oublier, ramasser c'est songer.
Chant vaudou
Depuis le début, nos rencontres sont conçues comme un comptoir d'échanges artistiques. Le plateau comme lieu de transactions qui provoquent les interrelations de nos pratiques. Sur le plateau, se côtoient les arts de la piste, la danse, les musiques et les nouvelles technologies. Quelles ententes, mésententes ces espaces du croisement, ces pratiques échangées pourront-ils produire ? Amener la transversalité des disciplines à créer cette trame qui est la condition d'une "vie animée".

Ce projet est impliqué dans des distances, dans des géographies, dans des itinérances et des événements migratoires. Il y a parmi nous des artistes japonais et tchèques ; ensemble, nous nous penchons sur les nombreux temps passés hors de nos frontiéres : pays d'Europe de l'Est, désert de Sinaï, Amérique latine, Caraïbes, Japon. Regard sur l'emmêlement du monde, processus inarrétable qui mêle les matières du monde et qui conduit à une interaction culturelle accentuée et multiple. Regard sur l'étendue du monde. Les sociétés et les hommes maintiennent les singularités de leurs identités et offrent des réistances pour préserver cette étendue.
Ces réflexions concernent les bords du plateau, ses limites qui touchent à la tension du dehors, à l'appel de l'extérieur, à son réel. Ce partage du regard est donc une proposition de contenu. Et peut aider à faire face aux dangers que sont l'uniformisation généralisée, le repli identitaire et ses figements qui traquent l'emmêlement du monde et son étendue.
Il n'y aura pas de rencontre sans manifestation d'altérité, sans espace du différend. Cela est pour nous comme un point de départ. La danse est l'approche de nos inconnus, une pente qui descend vers les plaisirs des premières fois, vers le vertige de l'ailleurs. Comment faire pour que le même horizon ne s'installe pas partout "Comment donner l'espace quand l'autre est une minorité"
Danser, c'est vouloir que l'espace et le temps soient une invention.
Soy en langue dogon signifie la fois "étoffe, tissu", et "c'est la parole". Etre là à l'endroit des ces intersections, au point de contact où nos corps se rencontrent pour développer de nouvelles potentialités.
Kubilai Khan Investigations, Toulon, novembre 1998
Ce spectacle est dédié à Laurent Letourneur

Distribution : Interprètes - Takumi Fukushima, Chiharu Mamiya, Cynthia Phung-Ngoc, Dimitri Jourde, Laurent Letourneur, Frank Micheletti, Rui Owada, Vladimir Vaclaveck
Lumière : Ivan Mathis
Régie générale : Pierre Vigna
Régie son : Rémi Combret

Coproductions : Centre National de Création et de Diffusion Culturelle/Châteauvallon, Le Manège/Scène Nationale de Maubeuge, Le Carreau/Scène Nationale de Forbach et de l'Est Mosellan.
Avec le soutien de l'ADAMI.
 
Calendrier
21/11/2001 Institut français de Sofia, Bulgarie