Kubilai Khan investigations
Around Us
«Around us» est un parcours, un espace/temps, tourné vers des processus ouverts, vivants, des actes de présences sans intermédiaire.
La danse est potentiellement de tous les lieux.






Photos: Ben Ben


Tout commence dans une salle de cinéma sans images, une salle fantôme pour voir plus loin que les écrans et les murs qui nous entourent.
Ce premier rendez-vous offre une proximité et un volume complet, les corps en présence des danseurs et des musiciens dans une relation en prise directe, forment une combinaison, quelque chose de brut dans une attention la plus aiguë.
Un premier débordement, qui défait l'aplat de la vision et sa frontalité pour gagner une politique des sens, de tous les sens.
Second débordement
Intensifier nos présences dans la réalité collective du tissu urbain. Dans les rues, dans le temps de la ville fluctuant, trois solos «looms of light #1», «Okura» et «looms of light #2» vont insuffler à cette rythmique urbaine, un surcroît de vitesse et / ou de lenteur, ajouter du passager au passager.
Nos motifs ne sont pas innocents, ces trois solos déplacent un imaginaire palpable, concret et radical comme une émancipation. Un dialogue, au plus près du danseur, fil magnétique. «Looms of light» et «okura» sont de véritables projecteurs sur l'instant présent, comme une micro-politique où se joue nos images et nos représentations .
Trois opus, trois trajectoires, comme un monde en archipel.
Troisième déplacement
«Akasaka Research» est un bureau d'études. Ses sujets sont la question de nos désirs. Sont-ils intérieurs ou ressemblent-ils à des paysages ? Une expérience émotionnelle de l'espace, au-delà du milieu physique, l’espace devient un générateur de sensations.
Etape suivante
«Coupures», un débordement par les genres. Ce duo active la question du masculin et du féminin. Le corps porte la différence et des entrées multiples qui partent sur les échelles de temps et d’espaces où se jouent nos images, nos représentations. Ce duo recoupe, reprise des matériaux qui réfléchissent les relations de dualités
en interférences et/ou en continuité : jeux de distinctions, de résistances, d’attractions ou de répulsions, de densités, de poids et de mesures, de sexe. Brèves trajectoires sur nos matérialités.
Dernier débordement : Mmmmmmm
Pour le final , nous vous invitons au bar «ouf» pour une performance très spéciale, farouchement joyeuse «Mmmmmmm», musiques festives. Sans dévoiler la surprise, un Japon hors norme vous guidera dans les plaisirs de l’innattendu et de l'inconnu...
 
Calendrier
4/6/2011 Around us, première édition de la Biennale de dance Effervescence à Cholet