Kubilai Khan investigations
BIEN SUR LES CHOSES TOURNENT MAL

Bien sûr, les choses tournent mal - Trailer from Kubilai Khan on Vimeo.



PRESSE
Précipitation et précipice, tout cela va s’effondrer, c’est sûr, mais pour l’heure, 
continuons à danser sur le volcan, avec talent quand il s’agit de ce collectif de Kubilaï Khan Investigations. 
>>> L'article d'Agnes Izrine, dansercanalhistorique

Si leur matière puise dans l’actualité, dans des ressources scientifiques ou philosophiques, 
leur corps en deviennent autant les réceptacles que les transmetteurs. 
Porteurs eux-mêmes de toutes les mutations, ils sont les vecteurs poétiques qui viennent soit porter, 
soit contrecarrer, les excès d’un monde qui dicte nos désirs.
>>> L'article de Nathalie Yokel, journal La Terrasse

Mais, au-delà de la réussite de cette mise en désordre et de la qualité de la performance 
de cette équipe transversale, c’est à l’expérience de l’enchantement et de l’émerveillement 
que le spectacle convie et fabrique, au moyen de l’ordinaire des matières et des gestes, l’extraordinaire.
>>> L'article de Marianne Fougère, Toute la culture

L’expérience de Micheletti, en matière de spectacle plus que dans le domaine du ballet proprement dit, est telle qu’il parvient à combiner assez adroitement tous ces ingrédients et, comme disait Descartes, à faire « de nécessité vertu » en produisant une pièce cohérente et efficace en apparence déstructurée.
>>> L'article de Nicolas Villodre, Mouvement

Le raffinement de la danse, sa richesse et son inventivité mettent parfaitement en valeur le désarroi du chorégraphe face à la lente mais inéluctable destruction de notre monde, entre autres par l'urbanisation galopante et la pollution, et ce, grâce aux atouts et au talent de ses quatre interprètes, Gabriela Ceceña, Idio Chichava, Sara Tan et Esse Vanderbruggen, je me devais de le souligner...
>>> L'article de Jean-Marie Gourreau, Critiphotodanse


DISTRIBUTION
Chorégraphie: Frank Micheletti
Danseurs: Gabriela Cecena, Idio Chichava, Esse Vanderbruggen, Sara Tan
Musique composée, jouée et mixée en live par Sheik Anorak, Benoît Bottex et Jean Loup Faurat, Frank Micheletti
Création lumière: Ivan Mathis
Régie son: Laurent Saussol

NOTE D'INTENTION

BIEN SÛR, LES CHOSES TOURNENT MAL est la première pièce d’un dyptique qui s’intéresse aux différentes transformations qui agissent sur notre présent. La deuxième pièce s’appellera SOMETHING IS WRONG et donne son nom à l’ensemble.
«J’espère que je me trompe, mais toutes les données scientifiques indiquent que j’ai raison. Je pense que nous sommes foutus. »
Stephen Emmott, Dix milliards
«Ecriture directe enfin pour le dévidement des formes, le désencombrement des images dont la place publique- cerveau est en ce temps particulièrement encombrée.»
Henri Michaux, Mouvements
Les groupes, les institutions, les artefacts, les interactions, les habitudes, les règles, les tendances, les structures, les systèmes, etc. sont tous emportés dans des processus de transformations qui font parfois débat.
Faut-il s’en méfier ou cela relance-t-il le jeu, l’horizon des possibles ? Demain est-il déjà quelque part ? Où se trouve-t-il alors ? Où sommes-nous ? Où en sommes-nous ? Sur quelles fictions vivons-nous ? Demain est déjà maintenant et nous ne sommes déjà pas certains de notre maintenant. Alors en quels termes allons-nous parler de l’avenir qui nous attend ?
Peut-être en rassemblant quelques affaires : des récits, des idées sensibles, des nouvelles façons d’agencer des matières, des nouvelles images, de la joie, de la colère, de la mémoire, des déplace- ments qui provoquent le jeu collectif sans demander à une théorie des principes à suivre.
Le chaos agit comme une entaille, une fissure qui ruine nos constructions ordonnées.
Les organisations mondiales s’alarment des dérives climatiques, thématique qui borde le spectacle et qui par une équipe transversale, venue du Mexique, du Mozambique, de Singapour et de l’Europe crée un corps unique non idéologique pour aborder un langage poétique, transformationnel, inédit.
Entre engagement et dégagement, entre matière et esprit, entre fiction et document, amorcer une poétique sensorielle et transformationnelle qui brise nos carapaces.
Une dispersion qui garde une tension commune et regarde l’inconsolidation des mondes.
Cette création suit les paysages transformés de nos vies et de nos villes, les mots tels qu’ils viennent et ceux posés dans des livres, les plans, les graphes, les mémoires informatiques et le sujet neuro-économique, les rêves, les significations du monde ici ou ailleurs et le sens de nos désirs.
BIEN SÛR, LES CHOSES TOURNENT MAL écoute les échos et les envois qui créent entre nos corps, les aspérités des matières et du monde.
Des éléments qui vont travailler le plateau.
Il sera possible alors de faire attention au monde déployé autour de ce point d’accroche qu’est le corps. Un autre arrangement pour relier nos gestes à notre contemporanéité et plonger dans l’interprétation réfléchie de nos expériences esthétiques. Cette petite liste évoque un corps collectif non idéologique, des chemins de matérialité, d’ombres, de forces et d’inclinaisons, de matériaux mixtes qui tournent le dos et défont les présupposés implicites de savoir qui troublent nos horizons.
1. Le plateau pose un rapport inédit
2. Nous n’avons aucun compte à rendre
3. Faire la vidange de tous les contenus
4. Tracer d’autres assemblages, des matières d’expression, des composants de passage
5. Cartographier des pistes qui travaillent les corps, les métabolismes souterrains, la perception
du monde, des adresses d’inter-subjectivation et un certain pressentiment de l’avenir
6. Ecrire avec des modes perceptifs, somatiques, affectifs, imaginaires qui bougent nos
consciences
7. Qu’est-ce qu’avoir ? Qu’est-ce que ne pas avoir ?
8. Le spectre de l’impulsion est infini
9. Derrière une unicité apparente, une multiplicité réelle
10. Au bord du monde conscient de son évaporation
11. Hausser le ton, hausser le son



Frank Micheletti
23 décembre 2014


Résidence au CCN de Tours



PRODUCTION
Kubilai Khan investigations

COPRODUCTIONS
Théâtre des Salins, scène nationale de Martigues
CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson
Centre chorégraphique national de Tours / direction Thomas Lebrun (dans le cadre de l’accueil studio) Le Pôle arts de la scène - Friche belle de Mai
Théâtre Liberté de Toulon
POLE-SUD, Centre de Développement Chorégraphique, Strasbourg


ACCUEIL STUDIO

Conservatoire de danse et de musique de Martigues
Centre chorégraphique national de Tours
CNCDC Châteauvallon
CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson
 
Calendrier
20/3/2015 Création 2015: Bien sûr les choses tournent mal - Présentation au Site Picasso, Conservatoire de musique et de danse de Martigues
9/10/2015 Bien sûr les choses tournent mal, les 9 et 10 octobre, CDC Atelier de Paris Carolyn Carlson
2/12/2015 Bien sûr les choses tournent mal, Théâtre National de Nice
4/12/2015 Bien sûr les choses tournent mal, Théâtre Liberté, Toulon