Kubilai Khan investigations
no.W.here

no.W.here - teaser from Kubilai Khan on Vimeo.



« Je ne vois en principe aucune différence entre un serrement de main et un poème », Paul Celan

«Rendre à notre sol silencieux et naïvement immobile, ses ruptures, son instabilité, ses failles», Michel Foucault, Les mots et les choses


no.W.here dessine une étrange courbure des plans de représentations, ce duo observe et sonde le peu de place du corps hors de ses conventions, il suggère des manières d’être et de se penser qui ne reproduisent pas un rapport à la puissance des normes, une perpétuation des codes.
Serait-il possible que des gestes d’écart échappent à la force des catégories ?
no.W.here regarde le style d’apparition d’une image particulière celle qui propose un possible décalage, qui indique une déviation, une dissidence pour se défaire des forces du contrôle social. Une géographie partielle de nos identités plus ouvertes.
Face à face de deux corps qui sonde l’inconsolidation des mondes, leur évaporation, leur mise en doute,
no.W.here propose une spatialité révisée, intersection entre réel et imaginaire, entre espace et langage comme un franchissement des logiques plus binaires; ouvrant des voies capables de libérer des potentialités, des mises à l’écart, pour défaire le cadre, défaire la carte.
Le corps n’est pas propriété mais relation, l’identité n’est pas essence mais relation et la subjectivité se décline au pluriel et s’avoue en mouvement.
« Nous sommes le voyage » Voyage qui se soucie de l’ensemble du paysage. La pièce développera une « matériologie », une attention particulière à élaborer l’ensemble des places et formes animées et inanimées qui habiteront le plateau (scénographie des objets, de la musique en direct et des lumières) dans l’ajustement aux espaces émotionnels et physiques des danseuses.
Elles-mêmes, corps conducteur, singulier et collectif, dans une manière de « fluer », de traverser de hautes capacités d’expériences dans les différents usages de leurs corps.
Comment se tenir sur le bord ? Qu’induit ce bord ou cette limite ?
Un sens présent de chaque moment, l’exposition a sa propre infinité, self-possession, self-réflexion, rechercher le lien entre des ordres de réalités différentes.
no.W.here dessine une beauté entêtante comme un rêve brûlant.

Frank Micheletti
octobre 2015

DISTRIBUTION
Chorégraphie et conception : Frank Micheletti
Danseuses : Viktoria Andersson, Sara Tan
Musique en direct : Frank Micheletti et Jean-Loup Faurat
Création lumières : Ivan Mathis

DURÉE
50 minutes, tout public

PRODUCTION
Kubilai Khan investigations

COPRODUCTION
Rencontres Corégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis
Théâtre du Beauvaisis
Le Liberté, scène nationale, Toulon
Le Département de la Seine-Saint-Denis a soutenu la création de cette œuvre

Ce spectacle bénéficie du parcours d'accompagnement ARCADI en 2016, 2017 et 2018.

ACCUEIL STUDIO
Théâtre Le Colombier / Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint Denis
CNCDC Châteauvallon, scène nationale, Ollioules – Le Liberté, scène nationale, Toulon
POLE-SUD, Centre de Développement Chorégraphique, Strasbourg

DATES DE CRÉATIONS
23, 24, 25 mai 2016, Le Colombier, Bagnolet (93), dans le cadre des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (festival du 11 mai au 18 juin 2016)
www.rencontreschoregraphiques.com



 
Calendrier
21/3/2017 no.W.here, La Cité du Livre, Aix-en-Provence